Plaque de cheminée : Pro Patria

Date : 17ème siècle

Origine : Comme beaucoup de plaques de cheminée dans le style Hollandais, cette plaque de cheminée à été forgée à Siegerland, en Allemagne.

Description

Pro Patria représente la patrie. Il s’agit d’une des premières plaques de cheminée politiques dans le monde. Elle date de l’Hollande rebelle qui a combattu au 17ème siècle pour l’indépendance politique républicaine au milieu des états européens voisins, par ailleurs féodaux.

Le personnage sur la plaque de cheminée est la Vierge de la liberté Hollandaise tenant une lance dans la main qui a le bonnet de l’indépendance sur sa pique. Le lion rugissant et couronné à côté d’elle tient l’épée dans sa patte droite et dans la gauche les sept flèches qui représentent les sept provinces Hollandaises unies par l’Union d’Utrecht.

Le panier autour de cette scène est le « Jardin de Hollande », le symbole de la nature fermée des Pays-Bas.

Le contexte

L’illustration de cette plaque de cheminée était le motif standard de l’iconologie hollandaise commençant aux environ de 1580.  On y a mis plusieurs symboles de la libération des Sept Provinces Unies ensemble.

Les symboles par eux-mêmes datent d’une période précédente, mais à partir de ce moment, leur signification devint plus que locale ou régionale. Ci-dessous, nous les parcourons brièvement.

Le Jardin de Hollande

Le Jardin de Hollande date probablement de précédentes pratiques de justice. Quand il y avait des procédures légales au début du Moyen Âge, un espace était marqué autour d’un arbre à l’aide d’une corde (« encerclé »). Dans cet espace de « l’arbre de cour », on appliquait la paix de la cour et nul ne pouvait y pénétrer sans y être invité.

La vierge hollandaise

La vierge ou la mendiante hollandaise est la personnification de la liberté. Elle a probablement été empruntée aux vierges de la ville de Dordrecht, la plus vieille ville de Hollande, où les Provinces se sont réunies en premier en une assemblée libre.

Le bonnet de la liberté

Le bonnet de la liberté est emprunté au chapeau phrygien. La Phrygie se trouvait en Asie mineure et elle était célèbre pour sa culture à l’époque des Grecs anciens.

Le bonnet phrygien signifiait pour les Grecs qu’ils avaient affaire à des étrangers d’un monde exotique et différent : des étrangers qui n’étaient pas tenus aux mêmes lois, et ce symbole signifiait le changement. Plus tard, à l’époque romaine, le bonnet phrygien devint le symbole de la liberté (« pileus liberatis »). Les esclaves libérés recevaient le bonnet quand ils devenaient des citoyens romains. Le bonnet devint ainsi le symbole de la liberté.

Plus tard, le bonnet phrygien fut le symbole de la révolution française (« le bonnet rouge »), que l’on peut aussi voir dans un grand nombre de plaques de cheminée.

Le lion de Nassau

Le lion couronné avec l’épée et le faisceau de flèches est l’animal emblématique des États Généraux des Provinces Unies des Pays-Bas. Chaque flèche est le symbole de l’une des sept provinces : Hollande, Zélande, Utrecht, Gueldre, Overijssel, Groningue et la Frise.

Des tous les animaux héraldiques, le lion est celui qui apparaît le plus souvent sur les écussons. Il signifie la noblesse et le pouvoir.

Le faisceau de flèches

Le faisceau de flèches est emprunté de Scilurus, le roi des Scythes, qui avait 80 fils. Sur son lit de mort, il appela tous ses fils et leur donna un faisceau de flèches attachées ensemble. Il leur demanda de briser toutes les flèches en même temps. Cela était impossible. Alors, il défit le paquet et cassa les flèches en deux une par une. La devise des Sept Provinces des Pays-Bas est parallèle à cette anecdote : « … l’union fait la force, la division la brise. » 

 

< Plaque cheminee Pro Patria

Partager: